Chauffage par effet de serre

effet_serre_small

Une serre est une partie de l’atmosphère que l’on a isolée du reste de l’atmosphère terrestre par des parois en verre. C’est la définition physique d’une serre. En bioclimatologie (étude des influences climatiques sur la vie), on parle aussi d’atmosphère contrôlée.
Mais un bureau, une véranda, une maison, une usine, constituent aussi des atmosphères (plus ou moins mal) contrôlées.
Nous avons donc des « effets de serre » dans ce type de bâtiment dans la mesure où, comme dans la serre, ils sont faits en tout ou partie avec des matériaux transparents.

Le verre, le polycarbonate, le plexiglas, ont l’inconvénient d’être traversés par les Infrarouges solaires. Les infrarouges solaires sont les rayons du soleil qui apportent la majeure partie de l’énergie solaire. En effet ce sont eux qui provoquent l’élévation de température des matières qui les reçoivent et les absorbent.
Les infrarouges solaires pénètrent dans les maisons ou les bureaux par les fenêtres ou les toitures translucides. Ils vont être absorbés par les différentes matières qu’ils vont rencontrer : le tissu des stores intérieurs ou, s’il n’y a pas de stores ou de fermetures, ils vont être absorbés par les murs intérieurs, le mobilier ou le plancher de la pièce qui reçoivent directement le rayonnement solaire. C’est ainsi que l’air contenu dans la pièce, c’est-à-dire l’atmosphère contrôlée, va s’échauffer.
Cet air qui s’échauffe ainsi ne peut se diluer avec le reste de l’atmosphère terrestre, car il est prisonnier à l’intérieur de l’enveloppe close que constitue la serre. A moins bien sur, qu’on ouvre les fenêtres et qu’on crée des courants d’air ce qui, par convection, va permettre à l’air chaud de s’échapper et de se diluer dans l’atmosphère terrestre.  Dans le cas contraire où il n’y pas d’aération (cas de figure représenté par le dessin ci-dessus) cet air va s’échauffer de plus en plus en provoquant une élévation de température dans la serre. C’est ainsi qu’on obtient une température beaucoup plus importante à l’intérieur qu’à l’extérieur.